Valorisation des déchets : générer une énergie locale avec nos déchets

La valorisation des déchets est le fait de transformer le pouvoir calorique des déchets en électricité ou en chaleur. Les déchets peuvent être de différentes natures :

  • Déchets de la vie quotidienne : emballages, restes de repas…
  • Déchets d’entreprises

Elle représente une source de chaleur importante. Une unité de valorisation énergétique (UVE) génère le chauffage d’un foyer grâce aux déchets de sept autres, lorsqu’elle est raccordée à un réseau de chauffage urbain.

Comment fonctionne la valorisation énergétique des déchets ?

La principale méthode de valorisation est l’incinération dans des centrales dédiées. Les déchets (qui n’ont pu être valorisés dans le cadre d’une autre filière) sont brûlés dans des fours à plus de 1 000°C. La chaleur générée est récupérée sous forme de vapeur sous pression. Elle est ensuite utilisée pour alimenter le réseau de chaleur urbain.

La vapeur produite peut également servir pour une :

  • Cogénération : valorisation thermique et électrique avec un rendement possible jusqu’à 80 % (Source Ademe) ;
  • Valorisation électrique à l’aide d’un turboalternateur avec un rendement possible jusqu’à 35 %. (Source Ademe)

La valorisation des déchets en vidéo

Les avantages de la valorisation des déchets

  • Permet de limiter le recours aux ressources fossiles
  • Une énergie locale directement utilisable à proximité
  • Économie sur la facture car non liée aux fluctuations du prix des énergies fossiles

 

Chiffres clés de la valorisation des déchets en France

  • En 2014, ce sont 17 406 GWh d’électricité qui ont été produits grâce à la valorisation des déchets urbains renouvelables (Source Ademe).
  • La France disposait en 2012 d’un parc de 127 installations cumulant une capacité d’incinération de 15,4 millions de tonnes par an (Source Ademe).
Réseau de chaleur avec Unité de Valorisation Energétique

Une source d’énergie avec un impact neutre

L’UVE permet de réduire le volume de 90% et le poids de 70% des déchets en les utilisant comme combustible. C’est une solution complémentaire au recyclage. Elle évite en effet la pollution des sols par des métaux lourd et des émissions de gaz à effet de serre (méthane) lors des opérations d’enfouissement. Les résidus d’incinération sont, eux, récupérés pour être acheminés vers les chantiers de Travaux Public. Ils sont par exemple utilisés comme matériaux dans la construction de soubassement routiers. Les fumées, qui contiennent des polluants qu’il faut capter, sont traitées grâce à l’installation de traitements spécifiques et performants. (Source Ademe)

Une question sur le réseau ? Un problème technique ?

Votre réseau de chaleur, une organisation de proximité à l’écoute de vos besoins